- Introduction

 

- Histoire de l'Aviation

- Belles Photos Avions

- Les plus beaux avions

- Les profils

 

- Avions 14-18

- Attaques

- Chasseurs

- Ballons

- Bombardiers

- Hélicos

- Maritime

- Autres

- Planeurs

- Reco.Transp.Entrain.

- Spéciaux

 

- Avions 39-45

- Attaques

- Chasseurs

- Bombardiers

- Hélicos

- Maritime

- Autres

- Planeurs

- Reco.Transp.Entrain.

- Spéciaux

 

- Les Hommes

- As 14-18

- As 39-45

- Les Avionneurs

- Les Exploits

- Les Figures

 

- Divers

- Cocardes

- Décorations

- Emblèmes

- Grades

 

- Guerres mondiales

- Guerre 14-18

- Guerre 39-45

 

- Bataille d'Angleterre

- Une période décisive

- Les Avions

 

 

 

- Schneider S.3 -

Attaque 14-18


Schneider Henri-Paul S.3
Unité: inconnue
Série: inconnue
La conception d'attaque des avions lourds vertu de la spécification S.3 par le groupe Schneider.

L'avion a été nommé Henri-Paul en l'honneur du fils du designer pendant la 1ère guerre mondiale.
Il a été équipé de deux canons de 37 mm Hotchkiss M1885 sur des tourelles
et un canon de 75 mm sous le fuselage (mais il n'a jamais été monté). Le premier vol en 1922.


 

Schneider Henri Paul S.3

Le Schneider Henri-Paul est un bombardier de nuit quadriplace français de l'Entre-deux-guerres.

Histoire

Biplan quadrimoteur dont la voilure reposait sur des longerons en acier et un treillis de nervures en alliage d’aluminium. Egales et non décalées, les ailes comportaient une partie centrale rectangulaire et des panneaux externes en flèche.

Le fuselage était formé par une poutre en tubes de dural de 55 mm de diamètre assemblés par des raccords en acier rivetés.

La partie avant du fuselage recevait un revêtement métallique, la partie arrière étant simplement entoilée, supportant un empennage cellulaire. Les moteurs étaient montés par paires de chaque côté du fuselage, installés en tandem dans des nacelles d’entreplan, entrainant des hélices quadripales de 3,60 m de diamètre.

Cet appareil construit à l’usine Schneider de Harfleur effectua son premier vol en septembre 1922 sur le terrain du Havre-Bléville1.

Il fut exposé au Grand Palais dans le cadre du 8e Salon de l’Aviation en décembre 1922, mais le programme pour lequel il avait été construit avait été abandonné. Le principal titre de gloire du Henri-Paul fut d’avoir expérimenté en France l’utilisation de métal dans la construction aéronautique.


Caractéristiques Techniques


Type Avion polyvalant
Moteur

4 moteurs PD Lorraine-Dietrich 12DA de 37 ch

Armement

2 canons Hotchkiss de 37 mm

Vitesse maximale 160 km/h
Vitesse de croisière 125 km/h
Vitesse ascensionnelle 150 m / 1 mn
Plafond pratique 5 000 m
Autonomie 750 km
Poids 6 500 kg à vide, 10 020 kg en charge,
Envergure 30 m
Longueur 19,98 m

Hauteur

6,10 m

Surface alaire

220 m2

Equipage

3 ou 4

 

 

 

 

 

 


Attaque 14-18

Fan d'avions © 16 Mai, 2001