- Introduction

 

- Histoire de l'Aviation

- Belles Photos Avions

- Les plus beaux avions

- Les profils

 

- Avions 14-18

- Attaques

- Chasseurs

- Ballons

- Bombardiers

- Hélicos

- Maritime

- Autres

- Planeurs

- Reco.Transp.Entrain.

- Spéciaux

 

- Avions 39-45

- Attaques

- Chasseurs

- Bombardiers

- Hélicos

- Maritime

- Autres

- Planeurs

- Reco.Transp.Entrain.

- Spéciaux

 

- Les Hommes

- As 14-18

- As 39-45

- Les Avionneurs

- Les Exploits

- Les Figures

 

- Divers

- Cocardes

- Décorations

- Emblèmes

- Grades

 

- Guerres mondiales

- Guerre 14-18

- Guerre 39-45

 

- Bataille d'Angleterre

- Une période décisive

- Les Avions

 

 

 

- Polikarpov I 153 -

Chasseurs 39-45  beaux avions



 

Polikarpov I 153

Pendant la guerre civile espagnole, Polikarpov devint synonyme de "chasseur russe", tout comme "Mig" le fut pendant la Guerre Froide. Des centaines combattirent dans les rangs des républicains espagnols.

C'est pourtant moins la quantité que la qualité qui fut une révélation pour les observateurs non russes. Personne ne se doutait que l'Union Soviétique était capable de sortir des avions d'un niveau équivalent, et même supérieur, à ceux des avioneurs occidentaux.

Cette renomée servi peu le concepteur, puisque Polikarpov était un prisonnier du Goulag quand il dessina son monoplan.

Sortis au début des années trente, d'abord sous la forme d'un biplan (le I-15) avant d'en arriver au monoplan (le I-16, pas forcément meilleur d'ailleurs).

S'ils firent bonne impression entre 1937 et 1938, leur bonne étoile les abandonna par la suite.

Devenu obsolescent malgré quelques améliorations de détails, ils vont connaitre de dures heures face aux Japonais et aux Finlandais, avant de se faire massacrer par milliers face à la Luftwaffe de 1941.

Histoire

Le I-153 conçu par A.J. Scherbakov eut l'honneur d'être, avec le Fiat C.R. 42 « Falco », le plus rapide biplan de chasse en service dans une force armée aérienne. Il fut aussi le seul parmi les avions produits en série à avoir un train d'atterrissage rétractable. Le 1-153 fut dérivé du 1-15 de Nikolai Polikarpov pendant l'été de 1932.

Ce dernier avion avait reçu une voilure d'un type assez inhabituel avec une aile supérieure type « mouette » dont la section centrale était raccordée au fuselage par deux surfaces infléchies dégageant les vues du pilote vers le haut et l'avant. De nombreux exemplaires du 1-15 furent construits avant son remplacement sur les chaînes par le I-15 bis.

Celui-ci apparut en 1934 et révéla une aile supérieure corrigée, d'une envergure plus grande, avec une section centrale plus classique raccordée au fuselage par des mâts de cabane conventionnels. Un moteur en étoile plus récent M-25 fut installé dans un capotage redessiné. Les deux types, 1-15 et 1-15 bis servirent en Espagne avec quelque succès. La production des I-15 bis, également désignés 1-152, ne devait pas démarrer avant 1936 en raison des délais nécessités par la production des moteurs.

Le I-153 fut développé en 1935 par Scherbakov, l'un des assistants de Polikarpov, afin de réunir en un seul appareil les meilleures caractéristiques du 1-15 et du I-15 bis, en y ajoutant les performances octroyées par un moteur plus puissant et la réduction de la traînée de la cellule, obtenue par un train d'atterrissage rétractable.

La cellule était celle du 1-15 bis, mais la voilure était reprise des 1-15 initiaux. Le prototype fut équipé du moteur M 25B des I-15 bis, mais les appareils de série, qui furent livrés à partir de 1936, reçurent des moteurs en étoile M 62R de 1000 chevaux. Avec 250 chevaux de plus que le I-15 bis, les I-153 atteignaient la vitesse respectable de 400 km/h.

La mise en service des plus récents monoplans dans les pays occidentaux et japonais poussa les Russes à améliorer encore davantage les performances du I-153. Le résultat final fut l'ultime 1-153 propulsé par un moteur en étoile M-63 R de 1 100 chevaux. Cet avion, qui atteignait une vitesse de près de 430 km/h, causa une surprise considérable aux Japonais lors des incidents de frontière qui les opposèrent aux Soviétiques, en Mongolie, durant l'été de 1939.

Les versions expérimentales du 1-153 furent nombreuses et comportèrent notamment le 1-153BS de 1939, équipé de deux mitrailleuses Beresin de 12,7 mm; le I-153 GK de 1939, avec un moteur en étoile à turbocompresseur M-63TK et un cockpit fermé pressurisé, en vue d'opérations à haute altitude; un prototype muni d'un pulso-réacteur Merkulov DM-4 sous chaque plan inférieur accroissant la vitesse maximale de 25 km/h, et le chasseur à haute altitude 1-190 GK, version à moteur M-88 du 1-153 GK.

La dernière version du 1-153 fut le 1-153 P armé de deux canons ShVAK de 20 mm (P pour Pushka, canon). Le total de ces avions construits s'élève à 6 578 appareils se répartissant en 733 1-15, 2 408 1-15 bis et 3 437 1-153.

Cette dernière version fut pour les Japonais en 1939 et pour les Finlandais en 1940 plus qu'un simple adversaire face aux avions en service dans leur armée, dans la mesure où un pilote expérimenté aux commandes de ce petit biplan pouvait tirer profit de sa phénoménale agilité.

Le 1-153 était encore largement en service au moment de l'attaque allemande de juin 1941 et combattit avec efficacité aux mains des meilleurs pilotes. Mais en 1944, le type était complètement périmé et relégué aux missions d'entraînement.

Le 1-153 devait être également utilisé par les Finlandais contre ses précédents propriétaires, les Allemands ayant rétrocédé aux premiers un certain nombre d'appareils capturés.


Caractéristiques Techniques


Type

chasseur et chasseur-bombardier monoplace

Moteur

1 Shvetsov M-63R à 9 cylindres en étoile refroidis par air de 1 100 ch

Armement

4 mitrailleuses ShKAS de 7,62 mm alimentées à 650 coups par arme plus 6 roquettes RS 82 de 82 mm ou 150 kg de bombes

Vitesse maximale

430 km/h à 5 000 m

Vitesse de croisière

300 km/h

Vitesse ascensionnelle

inconnue

Plafond pratique

10 700 m

Autonomie

480 km à 300 km/h sur réservoirs internes; 900 km à 280 km/h avec réservoirs supplémentaires

Poids

1 437 kg à vide; 1 860 kg en charge; 2 010 kg maximum

Envergure

10 m

Longueur

6,18 m

Hauteur

2,82 m

Surface alaire

22,11 m2

Equipage

1


 

 

 

 

 


 

Fan d'avions © 16 Mai, 2001